3 idées reçues sur le vernis semi-permanent

prothésiste ongulaire
Nail art : 4 bonnes raisons de faire appel à une prothésiste ongulaire
17 mars 2018
manucure russe
3 bonnes raisons d’adopter la « manucure russe/perfect nails »
12 avril 2018
Montrer tout
idees-recues-vernis-semi-permanent

Malgré sa tenue longue durée et son aspect soigné, le vernis semi-permanent souffre encore de nombreuses idées reçues. En effet, ce type de produit peut surprendre au premier abord : particulièrement solide, il résiste aux chocs et aux rayures pendant au moins 10 à 15 jours.

Composé de gel acrylique, ainsi que d’un vernis classique qui lui confère sa teinte, le vernis semi-permanent vous offre pourtant de nombreux avantages : et si nous nous détachions de nos idées reçues sur cette mise en beauté des ongles ?

Idée reçue n°1 : le vernis semi-permanent étoufferait l’ongle

Des ongles en gel au vernis semi-permanent, la plupart des techniques ongulaires souffrent de ce préjugé : elles étoufferaient l’ongle, l’empêchant ainsi de repousser ou de se régénérer.

En réalité, vos ongles ne peuvent pas réellement étouffer… puisqu’ils ne respirent pas. Les couvrir d’une couche de vernis semi-permanent, ou de gel, ne les empêchera donc pas de pousser !

En revanche, il est essentiel de prendre soin de vos mains au quotidien pour que vos ongles restent en bonne santé : crèmes hydratantes pour les mains, gommages réguliers… et le tour est joué. Inutile de patienter plusieurs semaines entre vos poses de vernis semi-permanent !

Idée reçue n°2 : le vernis semi-permanent abîmerait les ongles

Une pose de vernis semi-permanent ne comporte pas de risque spécifique pour les ongles : elle se déroule comme une pose de vernis classique, à une différence près. En effet, le vernis semi-permanent doit être séché à l’aide d’une lampe UV, afin de garantir sa bonne tenue et d’obtenir un aspect net.

En revanche, la dépose d’un vernis semi-permanent peut effectivement contribuer à fragiliser les ongles si elle n’est pas réalisée dans les règles de l’art. Vous devez donc éviter de gratter ou de frotter votre vernis semi-permanent, même s’il commence à s’écailler. Optez plutôt pour la technique des papillotes, qui vous permettra d’éliminer les résidus de vernis tout en respectant la nature fragile de vos ongles. Par ailleurs, vous pourrez compléter cette dépose avec un soin adapté pour les mains : exfoliant, hydratant, nourrissant… vos ongles vous diront merci !

Idée reçue n°3 : le vernis semi-permanent serait composé de produits toxiques

Le vernis semi-permanent n’est ni plus, ni moins dangereux qu’un vernis classique ou que de faux ongles en gel. En effet, tous les produits cosmétiques distribués en France sont soumis aux mêmes réglementations, normes et contrôles qualité fixés par l’Union Européenne (normes CE). Ces normes européennes obligent notamment les producteurs de vernis à tester leurs produits avant de les placer sur le marché : ainsi, vous évitez toute mauvaise surprise !

Par ailleurs, je m’engage à utiliser des produits de qualité professionnelle lorsque je réalise la pose de votre vernis semi-permanent ou vos faux ongles en gel. Pour en savoir plus sur les produits et les techniques que j’utilise au quotidien, n’hésitez pas à me contacter !

mattis Aenean Lorem felis quis, Praesent venenatis massa libero in