Un institut doit-il utiliser des produits aux normes Européennes ?

prothésiste ongulaire toulouse faux ongles acrygel
Tout savoir sur les faux ongles en acrygel
18 mars 2021
prothésiste ongulaire toulouse balma ongles confinement
Ongles et confinement : 3 conseils pour éviter les catastrophes
15 avril 2021
Montrer tout
prothésiste ongulaire toulouse balma

Les normes permettent de garantir la sécurité des clientes lorsqu’elles viennent se faire belles dans un institut de beauté. Elles posent un cadre législatif, mais sont aussi un gage de qualité. Les esthéticiennes et les prothésistes ongulaires qui travaillent avec des produits aux normes Européennes vous assurent que leurs produits sont conformes à la réglementation.

La réglementation européenne des cosmétiques

Les produits utilisés pour les poses de faux ongles peuvent parfois vous inquiéter, de par leur composition. En Europe, il existe une législation précise, le Règlement Cosmétique Européen n°1223/2009, qui encadre toutes les étapes de fabrication et de distribution des produits cosmétiques, professionnels ou non. En franchissant la porte d’un institut de beauté qui utilise des produits aux normes, vous aurez l’esprit tranquille et serein. Un produit cosmétique est, selon la loi, une « substance ou mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (…) ou avec les dents et les muqueuses buccales, en vue (…) de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles ». Les vernis et les produits dont se servent les prothésistes ongulaires sont donc bel et bien des produits cosmétiques. Il existe des règles d’étiquetage et de présentation des produits. Sur l’emballage, un certain nombre d’informations obligatoires doit figurer, comme la liste INCI (ingrédients), les coordonnées du fabricant, une date d’utilisation après ouverture, le numéro de lot, la durée de conservation ainsi que la provenance du produit. Ces mentions doivent être en français (pour la France). Par ailleurs, les cosmétiques doivent être conformes aux BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) ou posséder la norme NF EN ISO 22716, qui régit les conditions de production, de stockage et d’expédition du produit.

La cosmétovigilance

La France possède un outil performant pour la surveillance sanitaire, dans le but d’assurer la sécurité des consommateurs. Ce système permet de contrôler la composition des produits cosmétiques, mais aussi les laboratoires industriels, les fabricants et les entreprises de conditionnement. En effet, certaines substances sont proscrites, car elles sont jugées toxiques pour l’organisme. C’est pourquoi il existe un certain nombre de règles à respecter. L’ANSM, l’Agence nationale de sécurité du médicament propose un service de cosmétovigilance sur lequel il est possible de déclarer les effets indésirables suite à l’utilisation d’un produit cosmétique mis sur le marché. Cela permet de faire remonter l’information et de prendre les mesures nécessaires. Plusieurs listes sont disponibles avec les substances interdites et celles autorisées (colorants, conservateurs, filtres ultraviolets, etc.). En effet, les produits cosmétiques ne doivent pas nuire à la santé humaine, lorsqu’ils sont utilisés dans des conditions normales. 


Nos esthéticiennes et prothésistes ongulaires, situé à Balma, près de Toulouse dans la région Haute-Garonne, utilisent des produits conformes à la réglementation européenne. Par conséquent, votre mise en beauté est sans risque, elle est réalisée en toute sécurité.

Praesent dolor. accumsan tempus Curabitur id, consectetur massa id vel,